Relecture à partir de la lettre pastorale de 2014

5ème priorité pour servir la rencontre avec le Christ : les jeunes

L’avenir se conjugue au présent…

J’ai eu l’occasion, à maintes reprises, de me réjouir du travail accompli par le Service diocésain de la Pastorale des Jeunes et je tiens à remercier tous ceux qui y sont engagés. Là est sans doute un des précieux fruits du synode de l’an 2000 (Synode diocésain de l’an 2000, décret 6). Il permet à de nombreux jeunes de grandir dans la foi, d’apprendre à aimer l’Église, tout particulièrement notre Église diocésaine, et de faire retentir les appels du Seigneur. Il est nécessaire de poursuivre et d’amplifier la coordination diocésaine de la Pastorale des jeunes par le renforcement, entre autres, des relais locaux sur les agglomérations de Moulins, Montluçon et Vichy ; de conforter et de développer les temps forts diocésains et la participation aux temps forts nationaux et internationaux.

Extrait de « Que devons-nous faire ? »,
lettre pastorale de Mgr Percerou, 2 février 2014, p. 26.

1 – GRANDIR DANS LA FOI.

De quelles croissances dans la foi ai-je été témoin au cours de cette année ?

En quoi cela a fait grandir ma propre foi ?

2 – APPRENDRE À AIMER L’ÉGLISE.

Quelles expériences de la communion ecclésiale (au plan local, diocésain, universel) avons-nous vécu ensemble ?

Quels sont les fruits que j’en perçois, pour les jeunes ? Pour moi ?

3 – FAIRE RETENTIR LES APPELS DU SEIGNEUR.

Comment ai-je été attentif/attentive aux appels que le Seigneur adresse aux jeunes que je rencontre ?

Quels moyens prendre pour les accompagner ?

Et moi, où en suis-je par rapport à l’appel entendu et la mission reçue ?

Quels réajustements seraient nécessaires ?